Soupe à la Viande

Publié le par Lauryle

Recette sans agneau ni mouton (pour UFI) mais qui ne contient pas non plus de chocolat... (dommage !!!)

y'a... 3 semaines, 1 mois, quand je suis allée au marché, pour la première fois, j'ai acheté de la viande.
En fait, il vendait des "cottis" et je n'avais pas la moindre idée de ce que c'était. Surtout qu'il y avait les "cottis frais", les "cottis demi-sel", et les "cottis (cuit?)"
Les cottis sont une pièce (bizarre comme mot, pour le contexte) de porc, située au niveau du haut de la poitrine / des côtes. Sur ces morceau, y'avait 3 bouts de côtes et pis un peu de muscle "intercostaux" comme on a appris au collège.
Les trois préparations se différenciaient dans leur manière d'être conservée. En effet, les cottis frais était à faire mariner plusieurs heures avant de faire cuire (c'est quoi "mariner" ?) les cottis demi-sel à faire dessaler une heure avant de faire cuire et les cotti cuit à griller direct.
Ne sachant pas faire mariner un bout de viande, et surtout n'étant pas convaincu d'avoir les ingrédients, n'ayant rien pour faire griller la viande, j'ai choisi les cottis demi sel. C'est cool, ça m'a fait de la viande pour une semaine "vous êtes combien ? - Seule, mais pour la quelques jours..." - et bim, un morceau de 700g). les cottis demi sel & frais étaient à faire griller ou mieux, à faire cuire longtemps.

Moi, j'aime bien la viande (très) bien cuite ou très longuement cuite. Vive la domestication du feu. On est samedi, je vais pouvoir sans trop de problème penser à la faire dessaler (1h ? menteur !!! il en faut 2 !!!) et après ça aura le temps de mijoter.
Dimanche après midi (après avoir péter un câble contre les cons qui récupèrent pas leurs affaires à la laverie - chais pas moi.. pensez un peu à vos affaires si vous ne voulez pas penser aux autres....) je me suis enfin décidée à mettre la viande à dessaler et par conséquent penser à la manière donc j'allais faire cuire le tout. Un petit tour à la médiathèque à rempli l'heure en réalité...

Me restait chez moi :
des oignons (qu'est ce qu'ils foutaient là ?)
des poireaux (en vinaigrette, c'est très bon)
des patates (les Rosa Bella sont très bonnes à la poêle si vous hésitez)
des carottes (à grignoter, ça fait les dents)
des cotes de bette (qu'est ce qui m'a pris ? (comment ça s'écrit ?))
citron (pratique pour que les vraies compotes maison ne noircissent pas)
deux trois épices en tout genre
clous de girofle (les 2 première années, ils sont encore fort. Après dix ans, ne pas hésiter à tripler la dose)
de la muscade (très bon dans les purées - maison)
du sel (quelle ânerie quand la viande est déjà salée)
du poivre (noir, pasque sinon... comment éternuer ?)
du coriandre (féminin , masculin ?)

je me suis dit, quand on fait cuire la viande pour qu'elle ait bon goût, faut mettre de l'oignon, des carottes, du vinaigre tout ça, et c'est cool (me souvient plus comment que ça s'appelle). Sauf que pour moi, mettre des carottes dans l'eau chaude, des trucs ressemblant à des poireaux et des patates, ça fait de la soupe. Alors, pourquoi ne pas tout mettre en même temps et faire de la soupe (lire tout les ingrédients)- viande ?
c'est pas chouette comme idée ?
non. surtout quand on ne respecte pas les temps de cuisson et qu'on a pas idée d'aller voir la recette du pot au feu (au bœuf) pour se faire une idée. C'est là qu'on apprécie d'avoir une mère (et un téléphone - merci !!!)
bref, avec de savantes manipulation, la viande a pu cuire une demi heure de plus que les légumes (avant !!!) mais avec l'oignon, le citron, et les épices, parce qu'elles n'étaient pas récupérable. Après s'être lu la série NUI ! complète, je me décida à remettre les légumes. Les cotes de bettes un peu plus tard, pasque bon, rapport aux patates que j'avais pas coupées, c'est plus rapide.
le tout à cuit une heure dans une cocotte minute.

Le morceau de viande, faut penser à séparer chaque côtes même si on ne le laisse qu'en un seul tenant, ça cuit plus vite et pour se servir dans la boite, c'est plus simple.
A propos du morceau de viande, comme il est déjà bien salé (même dessalé), ne pas ajouter de sel quand on mets les légumes. après c'est vous qui voyez mais de la soupe trop salée toute la semaine, beuh....

au niveau des proportions, j'avais mis beaucoup de patates (c'est + simple à manger le midi et à récupérer quand elles ne sont pas coupée) et donc le tout sans être mastoc, n'avait pas la consistance d'un velouté. pas plus que celui d'un pot au feu d'ailleurs, mais ça devait être une question de quantité de liquide. pour ça j'ai été bloquée par la taille de la marmite (ce qui n'était pas plus mal)
Ça m'a fait de la soupe/pot au feu/viande/légume pour toute la semaine ( à un repas/jour) pratique quand on aime pas cuisiner.

Petit message à l'attention de ceux qui disent qu'ils ne pourraient jamais acheter de viande qui mettent autant de temps à cuire :
faire cuire de la viande pendant deux ou trois heures ne prend pas plus de temps que de faire cuire des pâtes. en effet, une fois que c'est parti, si y'a assez d'eau et que le gaz / les plaques sont bien réglées, on peut "l'oublier" et faire autre chose entre temps (ce qui n'est pas le cas pour les pâtes, les côtelettes...)
et pis cette préparation, l'est vraiment bonne, parce que la viande est fondante, se détache toute seule, on peut faire plein de sauce (pour les viandes qui cuisent à l'eau) et pis surtout on peut en faire pas mal d'un coup, donc soit on invite plein de gens, soit la cuisine est faite pour longtemps !!!

J'ai re-testé cette recette deux semaines après. Mais avec de la courge au lieu des cotes de bettes...
l'idée des courges est certes intéressante, mais sans plus. celles ci fondent totalement et on ne peut plus en profiter. dommage....

Publié dans cuisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article