Je ne veux pas qu'on sache

Publié le par Lauryle

Je veux pas qu'on sache
Josette Chicheportiche - Pocket Jeunesse
couverture je ne veux pas qu'on sache
"Quand vos parents vous apprennent qu'ils divorcent, c'est comme être fauché en plein sprint." Voila ce que pense Théo quand son père et sa mère lui ont annoncé leur séparation. Mais Théo ne s'attendait pas à devoir affronter tout de suiste une nouvelle réalité : son père s'en va parce qu'il aime un homme avec qui il veut vivre. Premier réflexe : ne rien dire, cacher la vérité. La vie cependant en a décider autrement. 4ème de couverture.

"Désormais Théo et Lola vont chez leur père tous les mercredi soir et un WE sur deux. Pour les vacances, ils décident en fonction du programme des uns et des autres. C'est Théo qui a demandé à modifier le mode de garde à la fin de l'été. Pour qu'à la rentrée, il puisse dire à ses copains : "Je ne peux pas. Ce WE, je suis chez mon père." Ça n'a l'air de rien, mais pour Théo, c'était capital. Sa façon à lui d'être normal, puisque sa normalité était celle des enfants de divorcés. Après tout, c'est bien de cela qu'il s'agit : être l'enfant d'un couple divorcé, mais continuera avoir un père et une mère. Quelle que soit la vie de son père. Et c'est en se présentant comme tel qu'il a fait taire les médisances. Pour ne plus vivre dans le secret, le non-dit, même s'il redoutait encore le regard des autres, l'injure terrible, il a préféré parler." p. 134



en ce qui concerne l'histoire, vous aurez bien compris ;-)
ce livre parle de sujets d'actualités et est à mettre dans de nombreuses mains de tout âge pour prouver que l'homosexualité n'est pas une fatalité, ni une honte, mais que ça ouvre de nouveaux horizons. on voit aussi dans  ce livre que le divorce, chose qui devient malheureusement de plus en plus commune n'est toujours pas gérée correctement vis à vis des enfants qui ne savent ou se placés surtout quand ils sont entre deux âges.

Publié dans livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article